Comment choisir une barre de surtension (Parasurtenseur)?

Choisir une barre de surtension (parasurtenseur) : comment faire ?

La plupart des appareils fonctionnant à l’électricité ne risquent rien lorsqu’il y a des fluctuations de tension minimes dans le réseau électrique. Or, un appareil électronique peut subir un dommage quand une fluctuation de tension plus importante survient.

La barre de surtension, également appelée parasurtenseur, vise justement à protéger les appareils qui y sont branchés contre les variations de tension.

Dans cet article, EDT ENGIE vous indique comment choisir une barre de surtension pour préserver vos équipements électriques et électroniques.

Le fonctionnement de la barre de surtension

Le réseau électrique est très stable. Or, il peut arriver que des variations de tension se produisent à différents moments.

Par exemple, une surtension peut survenir lorsqu’il y a un pic de tension ponctuel ou quand un transformateur rencontre un problème de régularisation de tension. Une surtension peut aussi survenir durant un orage, notamment lorsqu’il y a présence de foudre. Une surtension risque aussi de se produire si votre puissance souscrite est trop faible. En effet, alors qu’une puissance souscrite trop élevée vous coûtera inutilement plus cher, une puissance souscrite trop faible risque quant à elle de faire déclencher votre disjoncteur.

Les consoles de jeux vidéo, les téléviseurs, les ordinateurs personnels et divers autres appareils électriques ou électroniques peuvent être endommagés par une surtension. La barre de surtension a pour objectif de préserver les équipements qui lui sont raccordés lorsqu’une variation de tension survient. Mais encore faut-il savoir comment choisir une barre de surtension.

Comment choisir une barre de surtensions : les critères

La résistance en joules

Le rôle d’une barre de surtension est d’absorber l’excès d’énergie produite lors d’une surtension. La résistance d’une barre de surtension s’exprime en joules. Plus le nombre de joules de la barre de surtension est élevé, plus l’appareil démontre un niveau de performance élevé.

À titre indicatif, une barre de surtension de moins de 1000 joules est parfaite pour y brancher un téléphone mobile et les autres petits appareils électriques ou électroniques de la maison. Une barre de surtension de 2000 joules et plus convient davantage aux systèmes de cinéma maison, aux chaines haute-fidélités et aux électroménagers.

À noter : le nombre de joules de la barre de surtension donne également un aperçu de la longévité estimée de l’appareil. Ainsi, plus la barre de surtension est capable « d’absorber » de joules, plus elle durera longtemps.

Le nombre d’appareils à brancher et le type de prises disponibles

La barre de surtension permet d’y brancher plusieurs appareils. Le nombre de composantes électroniques que vous désirez y brancher doit être passé en revue afin de bien choisir votre barre de surtension. Pour y arriver, dénombrez tous les appareils et choisissez le modèle qui correspond à vos besoins spécifiques.

En plus des prises traditionnelles, certaines barres de surtension ont aussi des prises USB, ce qui peut être très pratique.

Le saviez-vous : la consommation des appareils en mode veille est plus importante que vous ne le pensez. Puisque la barre de surtension est munie d’un interrupteur, elle permet de réduire les charges fantômes et donc de réduire la consommation de vos équipements électriques.

La présence d’un témoin d’état

La présence d’un témoin d’état sur la barre de surtension est très rassurante. Un témoin d’état est un voyant lumineux qui indique que l’appareil fonctionne correctement. Sans témoin d’état, il est impossible de dire si l’appareil remplit encore sa mission : celle de protéger vos appareils.

Choisir une barre de surtension pour protéger ses appareils

La barre de surtension est indispensable pour protéger vos appareils électriques et électroniques contre les surcharges qui peuvent survenir. Nous vous recommandons de vous procurer cet élément de sureté pour éviter les dommages causés par les hausses de tension et les courts-circuits. Après tout, il vaut mieux prévenir que guérir, d’autant plus que le coût de remplacement des appareils électriques peut parfois être élevé.

Voilà ce qui conclut notre topo d’aujourd’hui. Pour en savoir plus sur le monde de l’énergie, nous vous invitons à parcourir le blog EDT de notre site Web. Nous y publions fréquemment des articles passionnants sur une foule de sujets variés se rapportant à l’électricité.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email