Pourquoi vous allez adorer manger local en Polynésie

Et vous, seriez- vous prêt à relever le défi de manger 100% local pendant un mois ? Que vous soyez aussi motivé que le militant écolo Jason Man ou simplement intéressé pour manger plus local au quotidien, cet article est pour vous ! Aujourd’hui sur Maeva Expat, découvrez pourquoi vous allez adorer manger local en Polynésie, mais aussi quelques astuces pour vous y aider au quotidien… On vous en dit plus !

Raison n°1 : vous allez découvrir les saveurs polynésiennes

Bon entre nous, vous n’êtes pas venus jusqu’en Polynésie pour manger des abricots du Roussillon, si ? Consommer local, c’est d’abord l’occasion de découvrir les saveurs polynésiennes. Vous êtes nouvel expat’ et vous vous sentez un peu perdu devant les étals ? Petit récap’ des incontournables de l’alimentation polynésienne à découvrir :

  • Côté poissons : sautez sur le mahi mahi (à servir avec une sauce à la vanille), le thon rouge (pour préparer un poisson cru au lait de coco, un sashimi ou en chaud/froid), le perroquet (oui, oui, on parle bien de poisson)… ou encore sur les crevettes de la Presqu’île de Tahiti.
  • Côté fruits : bananes, ananas, mangue, papaye, ramboutan, noni… la liste des fruits du fenua est longue !
  • Côté légumes et tubercules : uru, patate douce, taro, manioc, fe’i… (on a écrit un article sur les tubercules et féculents du fenua si vous voulez en savoir plus).
  • Côté viandes : du porc, du poulet, mais aussi de la chèvre…

 

Raison n°2 : vous rencontrerez les agriculteurs du fenua

Rejoindre la team locavores, c’est aussi une façon de soutenir l’agriculture locale. En plus, vous y gagnerez en goût (because les fruits et légumes locaux sont cueillis à maturité, et pas verts comme ceux importés) et vous saurez exaaactement ce que vous mettez dans vos assiettes (ça évite de se retrouver avec une barquette de lasagnes douteuse).

Cherry on the cake : les producteurs locaux seront ravis de vous donner des recettes et des astuces pour mettre en valeur leurs produits ! Car les Polynésiens cultivent aussi la générosité. Et ça, ça vaut bien une recette Marmiton à 4,5 étoiles.

 

Raison n°3 : vous ferez un geste pour la planète

Si vous passez régulièrement sur notre blog, vous savez qu’on aime bien vous parler d’astuces pour protéger notre fenua : comment faire des économies d’électricité à la maison, protéger les plages de Tahiti et de nos îles, limiter sa pollution numérique, (se) faire du bien au fenua… Vous l’aurez compris : consommer des produits locaux, c’est aussi pratiquer un geste écolo. Surtout quand on vit sur une île au milieu de Pacifique Sud!

Ca ne vous aura pas échappé : les produits importés des États-Unis, de Nouvelle-Zélande et de France remplissent laaargement les rayons de nos magasins. Ca fait quand même beaucoup de kilomètres pour des apéricubes, vous trouvez pas ? (testez plutôt les chips de uru pour l’apéro). Même si, on est d’accord, ça semble compliqué de se passer des produits importés en supermarché, l’idée c’est de préférer l’option locale quand elle existe…

Et les emballages à gogo des fruits et légumes importés, on en parle ? Utiles pour les protéger pendant le transport, certes. Mais pas très très zéro déchet tout ça. C’est beaucoup plus simple avec les circuits courts : suffit de glisser son tas de bananes et ses trois mangues dans son panier en pandanus pour les ramener à la maison. C’est tout.

Et si on veut manger de saison ? Vous le savez peut-être déjà, mais il n’y a pas quatre mais deux saisons en Polynésie : une saison chaude de novembre à mars (dite d’abondance, avec des fruits et légumes locaux à gogo) et une saison sèche le reste de l’année. Comment repérer les produits de saison dans nos îles ? En consultant le calendrier de saisonnalité sur le site Internet de la CAPL (la Chambre de l’Agriculture et de la Pêche Lagonaire en Polynésie).

Quid de l’agriculture bio en Polynésie ? Des fois que vous ne seriez pas encore tombé dessus : les produits bio sont étiquetés du label Bio Pasifika  reconnu dans toute la région océanienne (il y a un petit palmier sur le logo).

 

Les spots à Tahiti pour faire le plein de produits locaux

Et pour les courses 100% locales ? A moins de pouvoir faire la cueillette directement dans votre fa’a’apu (votre potager), la meilleure option est d’aller au Marché de Papeete chaque semaine ! Spoiler alert : si vous vous pointez sur place à 10h le dimanche, il n’y aura plus rien sur les étals. Mieux vaut y être dès 5 ou 6h du matin (pour de vrai).

Le réveil le dimanche matin, c’est pas trop votre truc ? Autres options pour acheter des produits frais et locaux tous les jours : la vente directe en bord de route, en coopérative agricole, en épicerie en vrac, sur les étals de certains supermarchés de Tahiti… Depuis le confinement, vous avez même la possibilité de passer commande directement auprès des producteurs locaux via le groupe Facebook J’achète local. Voilà, voilà.

Vous l’aurez compris : manger local, c’est non seulement l’occasion de découvrir les produits typiques de nos îles, partager un moment sympa avec les petits producteurs, soutenir l’économie locale mais aussi de faire un geste écologique. On a envie de dire : what else ? Votre frigo est plein et vous cherchez des idées de recettes tahitiennes ? Jetez un œil à notre article sur les gourmandises polynésiennes (po’e, firi firi et on en passe !)Tama’a Maita’i ! (Bon Appétit !)

 

 

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email